< Retour à la liste des actualités

Le nouveau parvis de la gare Nord s’esquisse



De la future gare de Nantes jusqu’au Château des ducs de Bretagne, une nouvelle grande esplanade, sur laquelle débordera le Jardin des Plantes, accueillera bientôt les voyageurs arrivant à Nantes. Point de départ de la promenade nantaise de la gare à la Loire et de la première branche de l’étoile verte qui s’étendra jusqu’à l’Arbre aux hérons et au parc des Oblates, le projet est pensé sur 3,5 hectares pour faire de cette entrée de ville un nouveau lieu de vie et de flânerie.

 

 

Une véritable esplanade pour la Gare Nord
Aujourd’hui peu propice à l’attente du fait de son caractère strictement fonctionnel, l’esplanade Pierre-Sémard (à l’entrée actuelle de la gare) et la place Charles-Leroux (à l’entrée du Jardin des Plantes) formeront demain une véritable esplanade.
Ses 3 500 m2 seront équipés d’un dallage au jeu de cinq teintes subtiles pour unir la gare à l’entrée du Jardin dans un sentiment de grande continuité. Les voies du tramway s’intègreront dans cette logique de liaison ; elles ne seront plus une rupture brutale comme aujourd’hui. En continuité avec le Jardin des Plantes, l’esplanade sera aménagée de plantations sous forme d’éclats botaniques, exprimant des ambiances contrastées grâce à des arbres peu communs sur l’espace public. De nombreuses banquettes en bois permettront de prendre un temps de pause, de se donner rendez-vous… La place deviendra, dès les beaux jours, une grande salle d’attente à ciel ouvert. Des installations événementielles seront possibles grâce à l’intégration de prises électriques comme sur les marchés.



La promenade nantaise prolongée par l’allée du Commandant-Charcot
Autrefois quai de Loire, l’allée du Commandant-Charcot redevient un axe fort de la composition de l’espace. Le projet en fait un prolongement de la promenade nantaise entre le Château des ducs de Bretagne et la Gare Nord. Composée d’un large quai (9 m) sur plus de 400 mètres linéaires, cette nouvelle promenade longera des voies de tramway engazonnées. Cette reconquête de l’espace sera au profit d’une valorisation du front bâti, des hôtels, des terrasses et de la simple déambulation vers le château. Aux beaux jours, le site bénéficie d’une situation ensoleillée privilégiée. Les arbres seront plantés de façons aléatoires et, en face, le parking-silo sera végétalisé.

 

La redécouverte du canal Saint-Félix
À l’endroit même d’un difficile lieu de croisement (navigation, train, tramway, busway, voiture, cyclistes et piétons), le canal Saint-Félix est une belle occasion d’offrir une nouvelle étape aux visiteurs. Le projet veut révéler « l’éclat du canal » : créer un théâtre en gradins jusqu’au bord de l’eau pour s’asseoir et regarder le passage des bateaux ; ouvrir la dalle de couverture du canal pour offrir de plus amples perspectives, notamment vers la cathédrale et le château ; inclure de meilleures circulations vers la gare sud, le Lieu unique ou la Cité des congrès grâce à la création d’un nouvel escalier et d’une rampe pour les déplacements difficiles. Enfin, l’œuvre d’Ange Leccia installée par le Voyage à Nantes, légèrement déplacée, sera plus visible qu’aujourd’hui.

Accéder demain à la Gare Nord
Les aménagements, réalisés pour une grande part à l’occasion de la première ligne de tramway voilà plus de trente ans, ont vieilli et ne correspondent plus aux usages et aux attentes actuels. Le projet prend en compte l’ensemble des moyens de transport et prévoit d’assurer les continuités devenues indispensables entre le secteur de la gare et les lieux fréquentés du centre métropolitain.


• À pied : une « promenade nantaise » prolongée jusqu’à la gare
La nouvelle esplanade et la promenade nantaise qui se voit prolongée jusqu’à la gare sont avant tout conçues pour les piétons. Cet axe n’est plus un lieu de circulation, mais un lieu de balade. Que ce soit du centre-ville ou du quartier Madeleine - Champ-de-Mars, le projet prévoit des espaces publics vastes et de qualité, apaisés et sécurisés pour donner l’envie aux passants et voyageurs de se rendre à la gare à pied.

• À vélo : des parcours sécurisés et une forte capacité de stationnement
Aujourd’hui occupée par le stationnement automobile de courte durée, la placette située entre la gare et le parking-silo sera, demain, entièrement dédiée aux modes de déplacement doux. Offrant une vue sur la future mezzanine de la gare, elle sera pleinement intégrée à l’esplanade et bénéficiera donc du même aménagement qualitatif. Elle sera dotée d’une station Bicloo et d’un parking à vélos facilement identifiable et doté d’un toit végétalisé. Avec une capacité de plus de 400 cycles pour commencer, il sera extensible à l’avenir par l’ajout d’un second niveau pour accueillir 800 cycles. Environ 200 autres appuis-vélos seront répartis sur l’esplanade Nord et la promenade. Pour y accéder, les voies dédiées aux vélos et aux vélos-cargos seront sécurisées et simplifiées.

• En transports en commun : une station de tramway redessinée et des rails rénovés
Le périmètre du projet d’aménagement intègre la station « Duchesse Anne –Château des ducs de Bretagne » du réseau TAN. L’arrêt de busway devient ainsi une desserte directe pour la gare. Les voyageurs de la Ligne 4 qui choisissaient le tramway pour rejoindre la gare emprunteront désormais plus facilement la promenade nantaise pour terminer cette faible distance à pied.
Du côté de la station de tram « Gare SNCF », de nouvelles aubettes au design spécifique seront installées pour révéler davantage l’esthétique de la future esplanade. Les esquisses n’en sont qu’à la phase de projet. C’est pourquoi la station « Gare SNCF » ne figure pas sur les images de synthèse du projet d’aménagement. En attendant l’installation de cette station redessinée, c’est tout le réseau qui devra être rénové. Le projet permet à la SEMITAN de moderniser l’installation entre les stations « Manufacture » et « Duchesse Anne – Château des ducs de Bretagne » afin d’améliorer la performance de la ligne. Outre le nivellement du terrain pour intégrer le réseau aux espaces publics, l’ensemble des rails et des éléments techniques va être remplacé. Les travaux auront lieu entre mars et octobre 2018 avec une coupure de la ligne pendant l’été.

En voiture ou en deux-roues : une circulation apaisée et simplifiée
L’aménagement de l’esplanade permettra d’apaiser le flux de circulation. Pour les véhicules, traverser le quartier d’Ouest en Est sera possible par le tunnel du boulevard Stalingrad. Le cours John- Kennedy (le long du parking-silo) sera réservé à la desserte du quartier par sa jonction avec la rue Stanislas-Baudry (dans les deux sens de circulation) et à l’accès à la Gare Nord : il servira à accéder aux places pour les personnes à mobilité réduite, aux 12 places « arrêt minute », au parking-silo, ainsi qu’au parking dédié aux deux-roues motorisés qui bénéficieront de 46 places entre le parking-silo et le parking à vélos. Le parking automobile de courte durée et la zone des taxis seront redéployés sur le secteur gare sud.