le projet de centre-ville

des sites à reconquérir

De la gare à la Loire
et de la cathédrale à Graslin

Pour poursuivre son développement et s’imposer demain comme le cœur de la métropole du grand Ouest, Nantes repousse ses limites de la gare à la Loire jusqu’à Chantenay, requalifie ses espaces publics pour retrouver continuité et homogénéité et renforce l’offre commerciale avec 50 000 m2 de surfaces supplémentaires.

Deux trames Est-Ouest



La réflexion se structure autour de deux trames Est-Ouest. La première relie le Château des ducs de Bretagne, la Cathédrale et le Théâtre Graslin. La seconde part de la gare, rejoint la Loire et se prolonge jusqu’à Chantenay. Sur leur parcours, plusieurs sites majeurs sont appelés à être aménagés, dont le site de l’Hôtel de Ville et celui de la Petite Hollande. Les anciens bras de Loire et les cours historiques constituent la colonne vertébrale des futures transformations.


Une continuité paysagère de la gare à la Loire



Le parcours de la gare à la Loire deviendra une continuité paysagère. Elle reliera les différentes parties du cœur d’agglomération, estompant au passage les coupures urbaines et réconciliant la ville avec le fleuve. Elle permettra la création de nouveaux circuits touristiques et de promenade reliant les éléments culturels et patrimoniaux.

La gare



La gare de Nantes se transforme pour devenir une gare métropolitaine de plus grande capacité. Ses abords seront aménagés pour faciliter l’accès de tous les modes de transport et pour créer des espaces publics agréables. Un parvis planté reliant la gare au Jardin des Plantes se prolongera en promenade jusqu’au château et se raccordera à l’actuelle promenade nantaise vers la Loire.


En savoir plus

Actualité : "Le nouveau parvis de la gare nord s'esquisse"

Feydeau Ouest



Le PSMV projette une requalification globale des anciens bras de Loire. Le secteur Feydeau Ouest pourrait restituer une véritable proue de l’ancienne île avec l’achèvement des aménagements (quais et espaces engazonnés) et une éventuelle implantation d’équipement correspondant aux dimensions de l’ancienne halle aux poissons. Un projet ouvert sur la Loire, via l’esplanade de la Petite Hollande elle-même retraitée.


Feydeau Nord-Commerce



Le projet Feydeau - Commerce est très important par sa superficie (27 000m2). Un projet d’aménagement est engagé pour redonner du lustre à ce secteur très fonctionnel. Des douves vertes seront créées, l’emprise du tramway rénovée et la station de bus-tram réorganisée. Les quais du tramway seront portés de 80 à 100 mètres. Comme sur le secteur Bouffay, les quais tramway et bus seront intégrés à l’espace public. Les transports en commun seront implantés sur la partie est et sud du périmètre pour simplifier notamment les échanges piétons. Le marché aux fleurs n’existera plus à son emplacement actuel.

En savoir plus

Actualité : "Nantes Métropole choisit une paysagiste pour redessiner le secteur Feydeau-Commerce"

La Petite Hollande



Tout près du circuit marchand, dans la continuité de l’île Feydeau, le pôle Petite Hollande s’impose comme une articulation entre le centre commerçant traditionnel (Graslin/Commerce) et le nord de l’île de Nantes. Tourné vers le fleuve, ce vaste espace de 5 hectares accueille chaque semaine un marché regroupant trois cents forains.

En 2018, un concours international sera lancé pour le réaménagement des espaces publics de la place, sa mise en valeur depuis Feydeau ouest et son ouverture sur la Loire en intégrant la requalification du quai de la Fosse et le maintien du marché hebdomadaire. L’élaboration de ce grand projet sera conduite avec le concours d’un atelier citoyen (habitants, acteurs et usagers).

Berges de Loire du canal Saint-Félix au Bas Chantenay



  • Un territoire de 11,8 hectares.
  • Un aménagement au carrefour du projet Rives de Loire conduite par la Métropole et le projet Cœur de Nantes 2015.
  • La place majeure de la Loire dans la centralité métropolitaine réaffirmée à l’occasion du grand débat sur la Loire
  • La prise en compte de l’impact important des transports collectifs et des voitures.
  • Transformation du pont Anne de Bretagne pour accompagner les besoins de mobilité tous modes (voiture, modes doux et transport en commun) et pour en faire un élément de qualité urbaine du quai de la Fosse. Premières études techniques en 2016 et réalisation à l’horizon 2023-2025.
  • Un objectif d’amélioration du cadre de vie, de prolongement du parcours nantais de la biodiversité, la reconquête urbaine des berges, le développement des modes actifs (vélo, marche à pied).

Le quai de la Fosse



Le quai de la Fosse deviendra un grand lieu de promenade et de valorisation du patrimoine maritime. Son aménagement marquera une étape du parcours nantais de la biodiversité.

L’Hôtel de Ville



  • Un nouveau secteur d’intérêt sur la continuité Château/Cathédrale/Graslin.
  • Un secteur de 4 hectares qui comprend les abords immédiats de l’Hôtel de Ville, l’École des Beaux-Arts et le parking Moulin-Decré.
  • Des objectifs d’aménagement :
    • Créer un espace public symbolique devant l’Hôtel de Ville
    • Poursuivre le développement et la réhabilitation de l’habitat et reconstituer les îlots démolis par la guerre.
    • Renforcer l’attractivité par l’extension du secteur commercial.
    • Intégrer les sites libérés par le départ de l’École des Beaux-Arts et dessiner une nouvelle place.
    • Maintenir ou renouveler l’offre de stationnement.
    • Permettre le passage des transports en commun.

Le CHU



  • Construction de l’hôpital de demain dans le cadre du projet urbain du sud ouest de l’île de Nantes.
  • A l’horizon 2023-2025, regroupement sur un seul et même site (225 000 m²) des hôpitaux Hôtel Dieu (centre-ville de Nantes) et Laënnec (Saint-Herblain), de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest et du futur Institut de Recherche en Santé 2020.
  • Ce regroupement contribue à la création d’un pôle d’excellence en santé et en biotechnologie dans l’agglomération nantaise.
  • Autour du futur CHU, création d’un véritable quartier hospitalo-universitaire intégré à la ville : centres de recherche en santé, laboratoires, équipements universitaires, écoles paramédicales, services dédiés aux professionnels de la santé, hôtels, etc.
  • Le site actuel de l’Hôtel-Dieu pourrait voir se développer de nouvelles surfaces commerciales. Une étude de faisabilité est en cours.

L'ancienne poste



Sur une surface de 1 970 m2, l’actuel square Fleuriot de l’Angle abritait autrefois la Poste, une belle bâtisse en bordure des quais. Aujourd’hui planté d’arbres avec une fontaine en son centre, il ne reste plus trace aujourd’hui de l’ancien édifice. Il s’agirait de construire un bâtiment en surface, compact et contemporain, accueillant des commerces.

Notre-Dame de Bon Conseil



L’école de Notre-Dame de Bon Conseil a libéré ses locaux. Il est désormais possible de les investir pour la réalisation d’un programme mixte incluant des commerces. L’aménagement du site créera le lien manquant entre la place Graslin et la rue du Calvaire afin de renforcer l’attractivité du haut de cette rue.